Ouagadougou / Burkina Faso
226 - 25 50 80 64/ 25 40 21 66
contact@voixdefemmes.bf

Renforcement des compétences des groupements villageois et associations de jeunes des six(6) communes rurales de la région du Centre sur les droits des communautés et la justice climatique.

Du   04 au 07/10/2021 se tient à la maison de la Femme à OUAGADOUGOU, une  formation organisée par l’ONG Voix de Femmes. Cette formation de  quatre (4) jours entre dans le cadre du projet « AFRICAN ACTIVISTS FOR CLIMATE JUSTICE » avec FEMNET.  

participants

La recrudescence des aléas climatique est un facteur déterminant des changements et des perturbations  des systèmes   agro-sylvo-pastoraux   et halieutiques  dont dépendent directement 80% de la population Burkinabè. Pour ce faire, cette session de capacitation et de renforcement de connaissances porte sur  la question de la protection de l’environnement et le changement climatique.  Elle rassemble les groupements villageois et associations de jeunes des six(6) communes rurales de la région du Centre.

l´objectif global de la formation est former 120 personnes des groupement villageois et associations de jeunes sur les droit des communautés et la justice climatique

Les objectifs de cette formation sont entre autre :

spécifiquement, il s´agit de :

. Faire   prendre   conscience   aux   membres   de   groupements   et   associations villageois des enjeux du changement climatique.

. Amener les membres des groupements et associations villageois à travailler en synergie pour une justice climatique portée par les communautés.

. Inciter  les  participants  à   être  des  relais  communautaires  pour  amener  les autres membres à prendre conscience des enjeux liés au climat et agir dans le sens de la préservation de l’environnement.

Participante

Quatre  jours durant, les formateurs développeront des thématiques liées à la justice climatique, afin de faire des participants, des réels militants et des acteurs  de la protection de l’environnement.

Photos de Groupe

En rappel, la première journée a   permis aux participants  d´apprendre sur  le concept de justice climatique davantage, le gaz à effet de serre, la législation et la réglementation nationale et internationale en matière d´environnement. Par ailleurs, les femmes qui sont  les plus vulnérables, étaient bien représentées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *