Ouagadougou / Burkina Faso
226 - 25 50 80 64/ 25 40 21 66
contact@voixdefemmes.bf

Grossesse précoce, facteur de beaucoup de maux évitables que subissent les filles et certains garçons.


Dans le cadre de son projet de protection des enfants soutenu financièrement et techniquement par L’UNICEF pour l’abandon des violences faites aux enfants, Voix de Femmes a animé le club d’enfants du village de Tansablogo, le 07/09/22.


L’objectif du jour selon animateur était de permettre aux enfants de connaître les causes et les conséquences des grossesses précoces sur leur vie individuelle et familiale ainsi que les réflexes appropriés qu’il faut avoir en cas de la survenue des règles et d’une grossesse.

L’occasion a permis aux participants de savoir que vu l’immaturité de l’organisme de l’adolescente, une grossesse précoce peut entraîner entre autres l’accouchement difficile, la mort du bébé ou de la mère.

Aussi, la mère étant une enfant dont l’esprit n’est pas mûr pour prendre soins d’un bébé, car l’entretien d’un enfant est difficile même pour les adultes qui ont la responsabilité de ce travail, vaut mieux devenir adulte pour avoir un enfant.


Engalement, une grossesse précoce peut amener certains parents à donner la petite-fille de moins de 18 ans en mariage; ce qui peut détruire la vie de cette dernière.
Aussi, quand un enfant tombe enceinte, ces parents ne sont jamais contents, ils considèrent que c’est une honte pour la famille. ce qui peut les conduire à exercer des violences à son égard. Un exemple concret est le bannissement de certaines filles par leur famille pour fait de grossesse.
L’animateur a en outre indiqué les moyens en terme comportemental pour éviter les grossesses précoces et l’attitude à adopter en cas de la survenue d’une grossesse chez l’adolescente.
Ainsi, pour lui, en autres mesures, dès qu’une fille voit ses règles ou quand une grossesse survient, elle doit informer ses parents ou un(e) adulte à qui elle a confiance pour demander des conseils; à défaut se rendre au service de l’action sociale le plus proche.
Et surtout ne pas oublier que l’avortement clandestin peut entraîner la mort et la stérilité.

En rappel, les clubs d’enfants sont mis en place dans le cadre du projet » construction de consensus communautaire pour mettre fin à l’excision , au mariage d’enfants et aux violences faites aux enfants dans la région du centre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *