Ouagadougou / Burkina Faso
226 - 25 50 80 64/ 25 40 21 66
contact@voixdefemmes.bf

PLAN STRATEGIQUE 2018 – 2020

INTRODUCTION

Dans l’optique de contribuer effectivement à l’épanouissement des femmes et des enfants, l’ONG Voix des Femmes développe une diversité de thématiques faisant la promotion du bien-être individuel et collectif des communautés. Les thèmes prioritaires abordés sont entre autres: les droits de la femme, de la fille et de l’enfant, le droit à la santé de la reproduction, à la planification familiale, la promotion de l’élimination des MGF et celle des mariages d’enfants ainsi que des autres violences basées sur le genre. A travers ces thématiques, l’ONG œuvre pour un monde dans lequel les droits des femmes, des filles et des enfants soient connus et entièrement respectés par tous.

 

Pour opérationnaliser cette vision, l’ONG offre aux communautés des prestations de services dans le domaine médical (médecine générale, gynécologie, prestations en planification familiale), celui juridique et psychologique et dans le domaine de la mobilisation sociale. Outre ces prestations, l’ONG développe des actions de communication pour le changement de comportement sur ses thématiques de prédilection. Toutes ces interventions sont exécutées au centre pour le bien être des femmes Gisèle Kambou (CBF/GK) à travers des prestations permanentes et la mise en œuvre de programmes spécifiques. C’est ainsi que plusieurs projets et programmes sont exécutés conformément aux plans d’actions et/ou stratégique triennaux. Le précédent plan stratégique a couvert la période 2014-2016.

 

L’élaboration du précédent plan a défini un cadre d’orientation globale des différentes interventions et a servi d’instrument de mise en œuvre, de mobilisation des ressources et de suivi/supervision rapproché des interventions. A la fin de la mise en œuvre de son plan stratégique, l’organisation présente les résultats obtenus et des leçons  tirées, elle a procédé à une relecture de ce plan pour l’adapter à ses défis futurs et aux réalités actuelles.

 

Le présent document qui constitue le plan stratégique 2018-2020 de l’ONG VDF fait le bilan des activités de 2014 à 2016, identifie les atouts et les faiblesses de l’ONG, définit la vision stratégique ainsi que les principaux axes et enfin propose une matrice des interventions prioritaires.

I. BREVE PRESENTATION DE L’ONG VOIX DES FEMMES

Voix des Femmes (VDF) a été créée en septembre 2000, par une trentaine de personnes et regroupe aujourd’hui une centaine de membres actifs. Elle a été reconnue par les autorités burkinabés comme ONG en 2005.

L’ONG « Voix des Femmes » est philanthropique, apolitique et non confessionnelle. Elle est un moyen de rapprochement et d’émancipation des femmes mais également un moyen de lutte contre la pauvreté et contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux enfants.

L’ONG apporte une contribution significative à la promotion et protection de la femme et de l’enfant dans tous les domaines (juridique, socio-économique, politique et culturel). Dans cette optique, elle mène des actions d’information, d’éducation et de communication en direction des populations burkinabé afin qu’elles soient de plus en plus aptes à s’assumer entièrement et à tirer judicieusement profit des droits qui leurs sont reconnues. Pour la réalisation de ces actions, « Voix de Femmes » dispose d’un capital humain doté de compétences diverses (juristes, magistrats, avocats, chimiste, professionnels de la santé humaine et animale, de l’éducation, du social, de la communication, etc.) dont l’expérience individuelle et l’enthousiasme constituent ses principales forces.

  • Vision

Voix des Femmes a pour vision : un monde où les droits des femmes sont connus et entièrement respectés par tous.

 

  • Principes et valeurs

 

 

Les principes et valeurs qui orientent les actions de l’ONG sont les suivants :

  • La non-discrimination : VDF est ouverte à toute personne sans distinction de sexe, de race, d’appartenance politique, de religion et de condition sociale ; ce principe s’applique aux critères de choix des bénéficiaires de ses actions ;
  • L’approche genre : VDF prône l’implication et la participation des hommes et des femmes dans ses actions ;
  • Le partenariat : VDF travaille avec les institutions, organisations nationales et internationales ainsi que les communautés locales pour trouver ensemble les solutions les plus adaptées aux problèmes ;
  • La solidarité : VDF cultive l’esprit d’entraide en son sein et apporte de l’assistance aux couches les plus défavorisées ;
  • La bonne gouvernance : VDF pratique notamment la gestion transparente des ressources, assure la bonne diffusion de l’information et rend compte de ses actions à ses membres et partenaires.

 

  • Mission

La mission est de contribuer à ‘amélioration des conditions de vie des populations notamment, celles des femmes et des enfants. Pour la réalisation de sa mission, l’ONG s’est fixé les objectifs suivants :

  • contribuer à l’amélioration de la santé sexuelle et reproductive de la femme burkinabé ;
  • contribuer à la réduction du taux d’analphabétisme au Burkina Faso ;
  • contribuer à la promotion des droits de l’enfant au Burkina ;
  • contribuer à la scolarisation des jeunes filles au Burkina Faso ;
  • contribuer à l’amélioration de la situation économique des femmes au Burkina Faso ;
  • contribuer au développement des comportements favorables aux droits des femmes et des filles ;
  • contribuer à l’application effective des textes juridiques de protection des droits des femmes et des filles ;
  • Contribuer à la protection sociale des femmes et des filles.

 

  • Zone d’intervention

 

Voix des Femmes intervient prioritairement dans les huit (8) provinces suivantes : le Kadiogo, le Poni, la Sissili, le Kénédougou, les Ballé, le Boulgou, le Soum et le Mouhoun.

  • Structuration de l’ONG

 

L’ONG Voix de Femmes est structurée de la façon suivante :

  • l’Assemblée Générale de l’ONG ;
  • le Bureau exécutif/ Conseil d’Administration ;
  • la Coordination de Voix de Femmes ;
  • le Secrétariat ;
  • le Centre pour le Bien être des Femmes et la prévention des mutilations génitales féminines Gisèle Kambou CBF/GK ;
  • le Service administratif et comptable ;
  • le Service suivi  supervision évaluation.
  • le Service communication

 

L’Assemblée Générale de Voix de Femmes

 

Elle réunit tous les adhérents de l’ONG et se tient une fois par an  dans les conditions prévues par les statuts.

Elle  adopte lors de ses sessions le programme annuel, le rapport annuel des activités, le compte administratif et le compte de gestion de l’ONG  les mesures nouvelles et autres dossiers qui lui sont soumis pour examen et décision par le conseil d’administration. Il fixe les grandes orientations stratégiques de l’ONG et examine les demandes d’adhésion

 

Un bureau exécutif  national / Conseil d’administration

Il est composé d’au moins onze membres et a pour missions de veiller à l’exécution des plans annuels et des projets spécifiques de l’ONG ainsi que les décisions, résolutions, recommandations issues des sessions de l’Assemblée Générale.

Le conseil d’administration est dirigé par la Présidente qui est la présidente du bureau exécutif national

Le conseil d’administration se réunit une fois par trimestre en session ordinaire, il peut être convoqué en session extraordinaire en cas de besoin.

Il prépare l’Assemblée Générale, examine lors de ses sessions le niveau d’exécution du programme annuel, les rapports trimestriels des activités, le compte administratif et le compte de gestion  trimestriels de l’ONG  les mesures nouvelles et les  soumet pour  adoption définitive à l’AG.

Il soumet lors de l’Assemblée générale le bilan du fonctionnement global de l’ONG

 

La Coordination Nationale

 

Elle a pour missions de :

  • élaborer et mettre en œuvre le programme annuel d’activités de l’ONG,
  • mettre en œuvre le plan stratégique 2018-2020 ;
  • coordonner les activités de Voix de Femmes et des projets spécifiques ;
  • traiter les correspondances de Voix de Femmes;
  • préparer les dossiers à soumettre lors des sessions du CA ;
  • l’identifier les stratégies de mobilisation de ressources pour le programme d’activités et des projets spécifiques.
  • suivre et superviser le programme d’activités et des projets spécifiques;
  • élaborer les rapports annuels d’activités de VdF;

La coordination nationale est assurée par un Coordonnateur qui est placé sous l’autorité directe de la Présidente du CA.

 

 Le secrétariat

 

Elle est assurée par une secrétaire et a pour missions :

  • l’accueil et l’orientation des usagers ;
  • la réception du courrier ;
  • la ventilation du courrier ;
  • le classement ou l’archivage du courrier ;
  • la saisie des documents.

 

Le/la Secrétaire est placé (e) sous la responsabilité du Coordonnateur.

 

Le Centre pour le Bien être des Femmes et la prévention des mutilations génitales féminines Gisèle Kambou CBF/GK 

 

Le centre pour le Bien être des Femmes a pour missions de :

  • susciter l’affirmation des droits des femmes et de l’enfant et le renforcement de leur rôle au sein de la famille, de la communauté et de la société en général ;
  • contribuer à l’amélioration de l’état de santé des enfants et des femmes ;
  • lutter contre les violences faites aux femmes et aux enfants et en assurer la prise en charge des victimes ;
  • contribuer à la création d’un environnement culturel et social favorable au changement de comportements sur les violences faites aux femmes et aux enfants, en particulier sur l’abandon des MGF et des mariages des enfants ;
  • développer des programmes d’information/éducation/sensibilisation des populations bénéficiaires des prestations du centre .

Le Centre pour le Bien être des Femmes  comprend

  • la section santé
  • la section mobilisation communautaire
  • la clinique juridique
  • la clinique psychologique
  • la section finances et comptabilité

Le Centre pour le Bien être des Femmes  (CBF)  est dirigé par un(e) directeur (trice)   qui est placée sous la responsabilité du Coordonnateur.

 

Le service   administratif, comptable

Il a pour missions de :

  • l’élaboration des plans de passation des marchés ;
  • le suivi des comptes bancaires, des dépenses  des recettes, l’exécution
  • la gestion quotidienne des finances de VdF;
  • la gestion  des ressources matériels et des consommables ;
  • la préparation des documents des comptes administratifs et des comptes de Gestion ;
  • la préparation des bons de commande, des appels d’offres au niveau de l’ONG ;
  • la gestion des dossiers administratifs du personnel des projets et de tout autre personnel de Voix de Femmes.

Le service est dirigé par un chef de service qui est placé sous la responsabilité du Coordonnateur de VdF

 

Le service  suivi  supervision évaluation.

 

Il  a pour missions de :

  • concevoir des outils de suivi supervision des activités de Voix de Femmes ;
  • assurer le suivi supervision des activités de  Voix de Femmes ;
  • élaborer des outils d’évaluation des programmes et projets de Voix de Femmes ;
  • suivre la mise en œuvre des programmes de Voix de Femmes ;

Le service est dirigé par un chef de service qui est placé sous la responsabilité du Coordonnateur de VdF.

 

Le service  communication

Il a pour missions de :

  • concevoir un plan de communication de Voix de Femmes ;
  • veiller à la mise en œuvre du plan de communication et renforcer la communication autour des progrès enregistrés, des défis et des perspectives de l’ONG ;
  • assurer la visibilité de toute activité initiée par Voix de Femmes ;
  • contribuer à l’évaluation de ce plan de communication.
  • le service est dirigé par un chef de service qui est placé sous la responsabilité du Coordonnateur de VdF.

 

II. BILAN DES ACTIVITES DE L’ONG VOIX DES FEMMES

L’ensemble des réalisations de l’ONG au cours des trois (3) dernières années a consisté en plus des prestations permanentes offertes par le Centre pour le Bien être des Femmes et la prévention des MGF à la mise en œuvre de onze (11) projets/programmes suivants:

  • Le projet de prévention des IST/VIH et la prise en charge des victimes financé par le Fonds Mondial/Comité National de lutte contre le SIDA (CNLS);
  • Le projet de renforcement de la participation communautaire dans la promotion de l’élimination des MGF dans la région du Nord /Sahel financé par la Banque Mondial/ Programme d’Appui au Développement Sanitaire (PADS) de 2011 à 2014;
  • Le projet de renforcement de la collaboration et de l’action juridique pour mettre fin aux MGF et aux mariages d’enfants financé par Equality Now de 2016 à 2017;
  • Le projet d’amélioration du statut des femmes par la sensibilisation, la formation et le plaidoyer en vue de l’élimination des mutilations génitales féminines au Burkina Faso financé par le service de la Solidarité Internationale du Canton de Genève à travers le Comité Inter Africain sur les pratiques traditionnelles ayant effets sur la santé des femmes et des enfants (CI-AF) en 2016 ;
  • Le projet de promotion de la santé sexuelle et reproductive chez les jeunes et les adolescents (Closing the Gap) financé par PPGOBAL de 2016 à 2017 ;
  • Le projet de promotion de l’abandon des mutilations génitales féminines et de prise en charge des séquelles de l’excision dans la région du centre financé par le Programme conjoint UNFPA-UNICEF pour l’accélération de l’abandon des MGF ;
  • Le programme conjoint UNICEF/UNFPA de 2015 à 2017 ;
  • Le projet de prévention des violences faites aux femmes et aux enfants et prise en charge de 200 victimes financé par l’UNICEF de 2015 à 2017 ;
  • Le Projet de promotion de la santé sexuelle et reproductive des jeunes et des adolescents financé par le Fonds Mondial pour les Femmes de 2014 à 2017;
  • Le programme intégré de prévention des violences faites aux enfants et prise en charge des victimes dans la province du Kadiogo financé par l’Union Européenne à travers l’Association Italienne Femmes pour le développement de 2014 à 2016.

 

Tous ces projets et programmes ont été mis en œuvre dans le cadre du plan stratégique 2014-2016. Le bilan des réalisations de l’ONG a été produit à partir d’une revue des différents rapports d’activités de la période du dit plan. Le mode de fonctionnement de l’ONG a conduit à regrouper l’ensemble des réalisations de l’ONG en deux pôles : les réalisations du Centre pour le Bien-être des Femmes et la prévention des mutilations génitales féminines Gisèle Kambou (CBF/GK), et, les réalisations dans le cadre de projets spécifiques.

II.1 Bilan des réalisations du CBF/GK

II.1.1 Présentation du CBF/GK

Le Centre pour le Bien-être des Femmes et la prévention des mutilations génitales féminines Gisèle KAMBOU» (CBF/GK) est le fruit d’un partenariat entre l’ONG Voix des Femmes (VDF) et l’Association Italienne Femmes pour le Développement (AIDOS) et réalisé grâce à un cofinancement du Parti Italien des Démocrates de Gauche et de l’Union Européenne.

Le CBF est situé à Ouagadougou dans le district sanitaire (DS) de Kossodo, dans l’arrondissement 10, secteur 42 (ex secteur 27), un des quartiers périphériques les plus démunis de la ville, où se concentrent les familles récemment immigrées du milieu rural souvent encore très attachées à leurs traditions d’origine, y compris les MGF et les mariages d’enfants.

Le CBF/GK a une particularité dans ses interventions  en ce sens qu’il utilise une approche intégrée et holistique avec une équipe pluridisciplinaire. Ainsi, il offre quatre (04) types de services qui sont : l’offre de services de santé ; l’offre d’accompagnement psychologique; l’offre d’assistance, de soutien juridique et judiciaire et les activités communautaires de mobilisation, de sensibilisation et de soutien communautaire.

II.1.2 Offre de services de santé

En matière de santé, trois (03) types de services sont offerts par le CBF: les consultations de médecine générale, les consultations spécialisées  de gynécologie et de screening.

 

 

 

  • Offre de services de médecine générale

Ces services, assurés par un personnel  de santé composé de sages-femmes, maïeuticien d’état et d’infirmières, sont offerts sous forme de prestations individuelles et collectives. Ces prestations individuelles et collectives comprennent des activités de prévention (vaccination, causeries éducatives, planification familiale, consultations prénatales et postnatales etc.) et des soins curatifs d’infections courantes chez les adultes, les jeunes, les enfants et les nourrissons. Elles prennent en charge les complications et séquelles des mutilations génitales féminines et les infections sexuellement transmissibles (IST). En médecine générale, au total 20 572 patient(e)s ont été reçus en consultation individuelle. Le tableau ci-dessous fait l’état de ces consultations dans ledit service.

Tableau 1: Répartition de la fréquentation du CBF pour les consultations individuelles

Services médicaux Année 2014 Année 2015 Année 2016 Total
Consultation médecine générale: paludisme rhinopharyngite, l’hypertension artérielle… 964 1127 761 2852
Consultation pré natale et post natale 4524 363 2687 7574
Vaccinations 825 1063 734 2622
Planification familiale 807 511 7466 8784
Réparation MGF 0 12 15 27
Total 7910 3288 12289 20572

Source : rapport annuel 2014, 2015, 2016, VDF

Ces données indiquent que les prestations du centre répondent aux besoins des populations notamment en matière de soins des maladies infantiles, de consultation prénatales et de planification familiale.

En outre, le CBF a également en consultation individuelle procédé au suivi de 1048 enfants sains, 1593 enfants vulnérables et la prise en charge de 25 enfants victimes de violences.

  • Offre de service en screening

Les usagers du CBF sont souvent soumis à l’outil screening par les techniciens d’appui communautaire (TAC).

Le screening consiste à un entretien individuel sur une thématique donnée avec pour objectif de déceler, prévenir et traiter toutes formes de violences qui pourraient être exercées à l’endroit des enfants dans le cadre domestique et intrafamilial.

L’outil a donc été administré à 369 usagers du CBF dont 10 cas de risque d’excision décelés. Ces cas ont bénéficié d’accompagnement spécifique afin épargner ces enfants de l’excision.

  • Offre de service de gynécologie

Ce service, à coût subventionné, est assuré par une gynécologue qui intervient deux (2) fois par semaine et trois (3) sages-femmes et un maïeuticien d’état permanents. Généralement, les consultations gynécologiques ont pour objet : les visites prénatales, les infections génitales, les problèmes de troubles du cycle menstruel, les problèmes d’infertilité, les infections génitales basses, le dépistage du cancer du col de l’utérus et du sein, les dystrophies et kystes de l’ovaire etc. Le CBF a enregistré 1498 patients/tes en consultation gynécologique.

II.1.3 Offre d’accompagnement psychologique

Un psychologue offre deux (2) fois par semaine une prestation psychologique au niveau du CBF à coût subventionné. Les prestations psychologiques prennent en compte les séances de psychothérapie, de soutien et les consultations psychologiques. Globalement, les motifs de consultations concernent les rapports familiaux conflictuels, les difficultés scolaires, les conflits conjugaux, les détresses, les violences sexuelles, les demandes de conseils pour l’éducation des enfants, les crises d’adolescence, etc. Au total, 263 dossiers cliniques ont été établis et 195 ont bénéficié d’un soutien psychologique individuel ou de groupe. En dehors de cet accompagnement, 456 enfants ont participé aux activités psychologiques, éducatives et sociales: Art thérapie, marionnette, expression corporelle.

II.1.4 Offre d’assistance juridique et judiciaire

Dans le domaine juridique, une avocate offre deux (2) fois par semaine un appui technique et des conseils juridiques au sein du centre. Les cas rencontrés généralement sont : les cas de divorces et séparation de corps, les mariage forcés, les violences sexuelles, les demandes de pension alimentaire, de garde d’enfants, de recherche de paternité, etc.

Globalement, ce sont des activités qui portent sur l’assistance juridique et judiciaire et le suivi des cas.

Tableau 2: Répartition des cas ayant bénéficié de l’assistance juridique et judiciaire

Désignation des cas 2014 2015 2016 Total
Divorce et séparation de corps 43 0 0 43
Recherche de paternité et demande de pension alimentaire 27 21 08 56
Demande de garde d’enfant et de pension alimentaire 10 0 0 10
Demande de pension alimentaire 05 06 13 24
Vente du domicile conjugal 06 0 0 06
Dissipation d’héritage 07 0 0 07
Conflit social 02 0 0 02
Conflit conjugal 00 22 16 38
Conseils juridiques 36 00 03 39
Annulation de mariage 03 0 0 03
Assistance juridique 01 0 0 01
Etablissement de documents administratifs 02 12 09 23
Mariage forcé 0 01 0 01
Enfant victime de violences physiques 0 09 11 20
Enfants en conflit avec la loi 0 01 0 01
Violences sexuelles 0 05 12 17
Autres (accompagnantes, assistance financière, renseignement) 0 29 115 144
Réparation de séquelles suivies 00 03 00 03
Total 142 109 187 438

Source : rapport d’activités 2014, 2015, 2016 VDF

Les données suscitées révèlent un grand besoin d’information et d’accompagnement des femmes et des hommes sur certaines problématiques notamment celles de la recherche de paternité et de la pension alimentaire pour l’enfant ou les enfants, des conflits conjugaux, etc.

II.1.5 Activités communautaires de communication pour le changement de comportement (CCC)

Ces animations ont touché 666 personnes (414 femmes et 252 hommes) à travers des sensibilisations classiques.

De même, 7788 enfants ont été sensibilisés à travers le life skill, les cliniques juridiques, les causeries éducatives des espaces jeunes, les causeries éducatives dans les établissements scolaires, les activités artistiques et multi médiatiques, les activités de sensibilisation des CLC (Cellules Locales de Communication) avec les jeunes et les enfants.

D’autres actions de communication ont également été réalisées sur les thématiques spécifiques de promotion de la PF, la prévention des IST/VIH-SIDA, la promotion, prévention et la protection des droits de l’enfant, la prévention des MGF/E, etc.

II.2 Bilan des réalisations des projets spécifiques

II.2.1 Bilan dans le domaine de la communication pour le changement de comportement (CCC)

Ces réalisations se sont effectuées dans le domaine de la communication pour le changement de comportements, le suivi/supervision, le plaidoyer et la formation. Deux (2) types d’approches sont utilisés: les approches de masse et les approches de proximité.

II.2.1.1 Activités de communication de masse ou de groupe
  • La commémoration de la journée internationale tolérance zéro (0) aux MGF

Cette journée internationale commémorée le 6 février de chaque année par l’ONG constitue une opportunité pour interpeler l’opinion publique sur la gravité de l’excision et espérer son abandon. Elle a permis de mobiliser 728 participants/tes.

  • Représentations Théâtrales

Les prestations théâtrales ont été réalisées dans le cadre des activités de la promotion de l’élimination des MGF et des mariages d’enfants. De 2014 à 2016, globalement, soixante-cinq (65) représentations théâtrales ont été réalisées et ont permis de toucher 34147 personnes (dont 5691 hommes, 23142 femmes, 2733 garçons et 2959 filles).

  • Séances de cinés-débats

 

Dix-huit (18) projections ont permis d’aborder les sujets sur la protection des droits de l’enfant, l’amitié, le respect des parents et les pratiques traditionnelles nuisibles au profit des enfants, adolescents et jeunes.

  • Emissions, spots radiophoniques et télévisuels

 

Trois (3) émissions radiophoniques sur la santé sexuelle et reproductive des adolescents/tes et des jeunes, la promotion du CBF ont eu lieu.

Le tableau présenté ci-dessous résume l’ensemble des activités de communication de masse.

Tableau 3 : Synthèse du bilan des activités de communication de masse

Mobilisation

 

Activités

Femmes Hommes Filles Garçons Total Nombre d’activités réalisées
Commémoration de la journée internationale tolérance 0 aux MGF 378

 

116 111 122 728 1
Représentations Théâtrales 22764 5691 2959 2733 34147 65
Séances de ciné-débats 18
Emissions, spots radiophoniques et télévisuels 1 500 000 3
TOTAUX 23142 5807 3070 2855 1 534 875 87

Source : rapports d’activités 2014, 2015 et 2016 VDF

Ces chiffres dénotent de l’intérêt des populations pour les activités de sensibilisation en masse. Ces activités sont des cadres d’échanges interactifs entre les cibles et les animateurs ce qui participe à l’approfondissement des connaissances.

 

 

 

 

II.2.1.2 Activités de communication de proximité

Il s’agit des causeries éducatives en petits groupes, de la sensibilisation à travers les visites à domicile (VAD), l’organisation du « jeu sans tabou », l’approche pair éducation, les animations dans les espaces jeunes.

 

  • Causeries éducatives

L’ONG a réalisé en tout cent douze (112) séances qui ont mobilisé 7952 participants/tes dont 4 955 femmes et filles.

Les thématiques traitées ont porté sur les violences sexuelles en milieu scolaire, les droits et devoirs des enfants, l’excision, le mariage d’enfants, l’éducation à la vie familiale, les problèmes de sexualité des adolescentes et jeunes, les grossesses non désirées, les avortements clandestins provoqués, les IST/VIH-SIDA, les droits des jeunes en matière de santé sexuelle et reproductive et l’éducation sexuelle.

  • Pair éducation

Au titre de cette activité, on retiendra, 46 rencontres d’expressions des adolescents/tes et jeunes filles et garçons sur les problématiques des violences faites aux enfants, les mariages forcés, les MGF, la grossesse non désirées, les avortements clandestins provoqués, les IST/VIH-SIDA, les droits des jeunes en matière de santé sexuelle et reproductive et l’éducation sexuelle. On a enregistré la participation de 38079 personnes dont 17533 adolescentes et 313 adolescents/tes référés à un service sanitaire.

  • Les visites à domicile et à l’école (VAD, VAE)

Pour les visites à domicile et à l’école, cent cinq (105) ont été réalisées auprès des PV/VIH. Elles ont consisté à des visites dans les familles et à l’école ayant pour but le suivi scolaire des enfants et leur insertion familiale.

  • Organisation des séances de « jeu sans tabou »

Le jeu sans tabou traite des thèmes portant sur la santé sexuelle et reproductive des jeunes, le VIH/SIDA, les IST, l’avortement, les droits, etc. Le jeu allie le divertissement et l’acquisition des connaissances sur les différentes thématiques. Il pose le débat entre groupes en jeu, ce qui est très enrichissant pour les parties prenantes.

 

Tableau 4 : Synthèse du bilan des activités de proximité

Mobilisation

Activités

Femmes Hommes Filles Garçons Total Nbre d’activités réalisées
Causeries éducatives 2499 937 2456 2060 7952 112
Pair éducation 00 00 17 533 20 546 38079 46
« jeu sans tabou » 00 00 208 140 348 34
Visite à domicile 22 8 30 30
TOTAUX 2499 937 20219 22754 46409 222

.Source : rapports d’activités 2014, 2015, 2016 VDF

L’ensemble des activités de sensibilisation ont été appuyées par les supports de communication tels que les affiches, les tee-shirts, etc. produits par l’ONG.

II.2.3 Activités de prise en charge (PEC)

L’approche holistique prônée par l’ONG Voix de Femmes l’a conduit à développer un partenariat spécifique avec plusieurs acteurs aussi bien de la société civile que des services de l’état pour également la PEC des victimes de violences, des orphelins et autres enfants vulnérables (OEV). Tout azimut, 451 cas ont été pris en charge. Le tableau sous cité fait l’état de la prise en charge réalisé par l’ONG.

Tableau 5 : Synthèse de la prise en charge des victimes de violences et des OEV

Cas pris en charge Filles enceintes bannies Nourrissons Enfants victimes de violence Appui juridique et psychologique aux femmes (recherche de paternité, reconnaissance de l’enfant) PEC des OEV en don divers (fournitures scolaires, repas, savons, vêtements, etc.) PEC de patients/tes hospitalisés dont 2 de violences
Nombre 21 11 2 56 300 61

Source : rapport d’activités 2014, 2015, 2016 VDF

Cette prise en charge a concerné l’hébergement, la restauration, les soins de santé, le soutien juridique et psychologique, la PEC des fournitures scolaires, etc.

II.2.4 Autonomisation des femmes

Dans le but d’inciter les femmes à s’impliquer effectivement à la promotion de l’élimination des MGF, l’ONG VDF a procédé avec le financement de la Banque mondiale à travers le PADS à l’octroi de crédits d’un montant de 60 000 000FCFA.     Au total, 400 femmes de la province du Soum en ont été les bénéficiaires pour la mise en œuvre de leurs activités génératrices de revenus (AGR) ce qui participe également à leur autonomisation financière.

II.3 Bilan des réalisations dans le domaine de la formation

L’ONG Voix de Femmes a organisé des activités de renforcement de capacités pour ses membres et ses groupes cibles pour une meilleure efficacité dans ses interventions. Trente (30) sessions de formation se sont réalisées à l’intention des acteurs/trices. Les thèmes développés ont porté sur la prévention et la protection des enfants contre les violences, la prise en charge de ces violences ; les normes sociales, la planification familiale et les soins après avortement, les MGF, le life skill, etc.

Tableau 6 : Synthèse des formations par thèmes

Thèmes de formation Nombre de sessions Nombre de personnes touchées
Prévention et protection des enfants contre les violences 04 127 dont 62 hommes et 67 femmes
Violences faites aux enfants (VFE)  et la prise en charge des victimes 12 33 encadreurs et 37 leaders d’opinion

270 encadreurs, professionnels de l’enfance et membres des organisations de la société civile

Normes sociales et système de protection de l’enfant 02
Life skill 10 482 enfants dont 182 garçons et 310 filles de 20 établissements de Ouagadougou
Planification familiale et soins après avortement 02 Pairs éducateurs jeunes (PPJ) et des volontaires de santé communautaire (VSC)

Source : rapport d’activités 2014, 2015, 2016 VDF

Ces formations ont été assurées par des formateurs/trices expérimenté(e)s. Les bénéficiaires se sont réinvestis dans la communication auprès des populations.

 

II.4 Réalisation dans le cadre du plaidoyer

Une des stratégies de Voix de Femmes en matière de prévention des MGF est le plaidoyer. Il permet d’avoir une adhésion et un engagement des autorités administratives, coutumières, religieuses et politiques dans les actions de prévention des MGF et des autres violences basées sur le genre mais également à la promotion des droits des femmes au niveau des différentes zones d’intervention de l’ONG.

La campagne de plaidoyer pour la généralisation de l’enseignement des contenus sur la pratique des MGF entamée en 2013 par une coalition nationale composée d’une trentaine de membres d’associations, de personnes de ressources et de représentants de services étatiques se poursuit avec de grandes avancées. Cette coalition est pilotée par l’ONG Voix de Femmes sous la coordination de la 1ère Dame du Burkina Faso. Une série d’actions a été mise en œuvre dont entre autres le plaidoyer auprès des ministres en charge de l’éducation, auprès des acteurs chargés de l’insertion des contenus dans les curricula, de l’Assemblée Nationale, etc.

 

A ce jour, la révision des curricula du primaire dans le cadre de la réforme du système éducatif a permis d’intégrer les contenus MGF mais au-delà ceux portant sur le mariage d’enfants. Ces nouveaux curricula sont en cours d’expérimentation dans 6 régions du Burkina Faso avant leur généralisation au niveau national à la rentrée scolaire 2018-2019. Au secondaire, les disciples de SVT, français et philosophie ont pris en compte les contenus sur les MGF, des fiches de leçons ont été élaborés et les inspecteurs formés.

De façon générale, le processus se poursuit pour une effective généralisation des contenus portant sur les MGF.

D’autres rencontres de plaidoyer ont été réalisées dont la situation est faite dans le tableau ci-dessous.

Tableau 7 : Synthèse des rencontres de plaidoyers par thème

Thèmes de plaidoyer Nombre réalisé Mobilisation
Femmes Hommes
La généralisation des contenus sur les MGF dans le système éducatif 01 25 6
Les litiges d’impact stratégiques 01 30 5
Le renforcement du cadre légal de promotion de l’élimination des MGF 01 25
TOTAUX 03 85 11

II.5 Réalisation dans le domaine du suivi/supervision

Au total, 27 suivis/supervisions ont été assurés sous forme de sorties et de rencontres.

Tableau 8: Synthèse des suivis/supervisions

Types de suivi/supervisions Nombre Acteurs concernés
Sorties de suivis 06 Les espaces jeunes de komsilga et de Pabré
Sorties de supervisions 06 Les animateurs/trices des espaces jeunes de Komsilga et de Pabré
Rencontres du comité de suivi 12 Les 30 membres du comité de suivi d programme intégré de prévention des violences faites aux enfants et prise en charge des victimes
Rencontres de coordination 06 Les 7 membres de coordination du programme intégré de prévention des violences faites aux enfants et prise en charge des victimes
Total 30

Source : rapport d’activités 2014, 2015, 2016 VDF

Outre ces suivis, un système de référence et contre-référence interne et externe de prise en charge des cas de violences a été mis en place

II.6 Bilan financier

III. ANALYSE DU CONTEXTE D’INTERVENTION

Il s’agit d’une analyse en termes de forces, d’atouts, de faiblesses et d’obstacles.

III.1 Principales forces et atouts de l’ONG

III.1.1 Forces de l’ONG

Parmi ses forces, on retiendra de façon particulière les éléments suivants :

  • Des ressources humaines compétentes et un leadership dans la lutte contre les violences faites aux femmes en particulier les MGF

Le CBF emploie 13 permanents et 3 non permanents. Ce personnel a une durée moyenne de 5 années de travail au sein de l’ONG ce qui constitue un socle du point de vue des ressources humaines sur lequel l’ONG s’appuie pour aller de l’avant.

L’équipe des employés est soutenue par de nombreux membres bénévoles de l’ONG avec des profils de compétences assez variés.

En fonction des besoins et de leur disponibilité, ces personnes viennent en appui à la coordination exécutive pour l’élaboration et la mise en œuvre des projets.

Enfin du point de vue des ressources humaines, il faut souligner le leadership des membres et des responsables de l’ONG sur les questions liées aux MGF et aux autres violences faites aux femmes et aux enfants. Certains membres et responsables de l’ONG ont plus de 20 ans d’expériences dans la lutte contre les MGF.

Tableau 9: Ressources humaines de l’ONG

Qualification Coordon

Nateurs

Directrice Chargé de suivi évaluation Sages-femmes Infirmière Secrétaire comptable Techniciens d’appui communautaire Femmes de ménage
Nombre 2 1 1 4 1 2 1 4

Source : rapport d’activités 2014, 2015, 2016 VDF

  • L’expérience dans la mise en œuvre d’activités structurées au profit du bien-être de la femme et la grande ouverture de l’ONG sur les nouvelles stratégies et l’innovation

L’ONG développe une approche holistique pour être plus efficace et complet dans la lutte contre les MGF et les autres violences faites aux femmes et aux enfants. Cette approche lui a permis d’intégrer progressivement la problématique de la lutte contre les MGF dans celle globale du bien-être de la femme et de l’enfant. Au cœur de son intervention, il existe un système de référence et contre-référence interne entre les différents types de prestations offertes par l’ONG.

  • L’existence d’infrastructures et d’équipements adéquats

L’ONG dispose d’un cadre physique qui abrite son siège et le centre. Le siège comporte un service de santé, divers bureaux et une salle de conférence équipée. Ce siège est le symbole même du dynamisme de l’ONG (siège propre et l’ONG apporte des réponses aux préoccupations des populations). Le CBF est un projet phare de l’ONG et joue un rôle de premier ordre dans sa visibilité. En effet, le CBF/GK offre des prestations psychologiques, médicales et juridiques au profit des populations riveraines à des prix sociaux.

En outre, VDF a obtenu de l’Etat burkinabé à travers le Ministère de la Santé un bâtiment pour abriter une maternité qui demande à être équipée pour fonctionner.

  • Un partenariat et une collaboration renforcée.

 

La collaboration effective de l’ONG VDF avec les associations a abouti à des cofinancements pour la mise en œuvre des projets et la conduite concertée des activités.

Avec les services de l’action sociale, de la santé, du service médical saint Camille et de la justice, cette collaboration s’est manifestée par l’apport des compétences et des ressources matérielles et humaines (formateurs, superviseurs, prestataires de soins, infrastructures, logistique…) pour les formations, les supervisions, les suivis, les prestations de soins et la mobilisation sociale. Une documentation harmonisée de référence et de contre référence a également été élaborée pour faciliter les interventions.

Enfin, la bonne collaboration que l’ONG entretient avec les services étatiques permet un réel ancrage social (communautaire) et institutionnel (système étatique) de l’ONG.

  • Une expertise dans le domaine de la promotion de l’élimination de la pratique des MGF reconnue

L’ONG connait un rayonnement qui a dépassé le niveau national pour se positionner au niveau régional et interafricain à travers le CI-AF ce qui fait de lui un acteur incontournable dans le domaine de la promotion de l’élimination de la pratique des MGF.

III.1.2 Atouts et potentialités

L’ONG dispose d’un certain nombre d’atouts et de potentialités qui facilitent la mise en œuvre de ses activités. Ce sont :

  • L’intérêt et l’engagement de nombreux partenaires à soutenir des actions structurées en matière de MGF.

En effet, VDF occupe aujourd’hui une place importante parmi les ONG qui interviennent dans le domaine de la promotion du bien-être de la femme et de la prévention des MGF ;

Le fait que la lutte contre les MGF soit intégrée à la question globale de la promotion du genre au Burkina Faso et que les ressources financières soient de plus en plus mobilisées pour la promotion du bien-être de la femme déterminent le niveau d’engagement aussi bien de l’Etat que des partenaires au développement.

  • Sa zone d’intervention et l’engagement de la population couverte par les actions de VDF constitue un potentiel important

Quartier périphérique éloigné des services sociaux de base, cette situation a été fortement prise en compte par l’ONG afin de permettre aux populations de cette zone d’avoir accès à un certain nombre de services indispensables pour leur bien-être.

Il faut noter également l’engagement de la communauté du quartier qui est fortement impliquée dans les activités non seulement de par leur mobilisation lors des différentes activités, mais aussi par leur participation active à travers les pairs éducateurs (jeunes et adultes des deux sexes) qui animent les groupes de causeries éducatives.

  • Un capital et un réseau relationnel fournis au niveau des membres de l’ONG.

De par leurs fonctions et les différents postes de responsabilités qu’occupent les membres de l’ONG dans leur vie professionnelle, ces derniers ont noué des contacts aussi bien sur le plan national qu’international qui sont bénéfique à l’ONG.

En outre, de nombreux partenaires locaux et PTF reconnaissent les forces de l’ONG en tant qu’acteur crédible de la lutte contre les MGF. En effet, ces derniers sont disposés à accompagner VDF à mieux s’organiser afin de mener de façon plus efficace les différentes activités.

  • Un soutien de taille apprécié

 

L’ONG est soutenue par des alliés stratégiques que sont la 1ère Dame du Burkina Faso, l’Amicale des épouses des personnalités politiques et des ambassadeurs artistes. Tous ces soutiens persuadent de la crédibilité et de la qualité du travail dont font preuve l’ONG aussi bien au niveau national qu’international.

III.2 Principales faiblesses et obstacles

III.2.1 Faiblesses

  • Un besoin d’amélioration de la communication interne et externe et du management de façon générale

L’ONG éprouve le besoin d’améliorer la circulation de l’information et la communication autour des progrès enregistrés, des défis et des perspectives. Pour ce faire, les cadres et opportunités de concertation seront redynamisés pour permettre la fluidité des informations. L’autre défi est lié à une plus grande communication externe qui permettra d’assurer à l’ONG une meilleure visibilité. L’élaboration d’un plan de communication interne et externe impliquant toutes les parties prenantes viendra améliorer de façon efficace les insuffisances de communication.

Afin d’améliorer toujours sa communication et son management, l’ONG travaillera à s’approprier et à opérationnaliser son nouvel organigramme.

 

  • La nécessité de renforcer le système de gestion administrative, financière et comptable

 

L’absence d’une comptabilité unique et permanente oblige ainsi l’ONG à travailler avec des prestataires pour certains projets. Il est donc important que l’ONG puisse régler cette insuffisance. Il est souhaitable de tenir une comptabilité unique et pour ce faire recruter un gestionnaire comptable et si la charge de travail l’exige, l’ONG pourrait recruter en plus des assistants/tes comptables.

Au regard de l’importance des projets et programmes de l’ONG, il est difficile pour le coordinateur du projet sans personnel d’appui conseil d’honorer efficacement son travail. Il serait nécessaire d’adjoindre à ce dernier un assistant pour l’atteinte des objectifs.

  • Aller vers une véritable culture des résultats

Sur ce point, le principal défi sera lié à la mise en place et l’appui au fonctionnement d’un système cohérent et global de planification, mise en œuvre et suivi/évaluation pour l’ensemble des activités de l’ONG. Il sera également indispensable pour l’ONG d’aller vers la capitalisation de ses expériences et de ses bonnes pratiques.

 

  • La nécessité de créer des ressources propres

 

 

Pour assurer la pérennité et la durabilité des actions, l’ONG se doit de travailler à générer des ressources propres pour parer à toutes éventualités de rupture de financement. Aussi, VDF ne dispose pas de ressources pour s’accompagner des services d’un chargé du suivi évaluation, ce qui se ressent fortement sur les documents de rapportage et la capitalisation des résultats. Une prospection devrait être faite pour trouver des alternatives afin de parer cette insuffisance.

III.2.2 Contraintes et obstacles

Les contraintes et les obstacles renvoient globalement aux éléments de l’environnement externe qui influent négativement sur la réalisation des objectifs. Les principaux obstacles identifiés sont :

  • La difficulté de fixation des animateurs/trices de façon permanente qui travaillent dans un contexte de bénévolat. Ainsi, l’ONG est confrontée à un besoin perpétuel de mobilisation et de formation de nouveaux animateurs/trices, toute chose qui a des incidences sur la qualité et la pérennité des interventions.
  • La crise économique qui a entraîné la baisse et la raréfaction des ressources à l’échelle internationale avec des répercussions énormes au niveau national a porté un coup dur aux financements des activités. Beaucoup de PTF ont dû revoir aussi bien leur coopération que les finances qu’ils mettaient à la disposition des pays de telle sorte que les partenariats deviennent ponctuels sur de courte durée. Ce qui ne permet pas d’avoir un personnel sur le long terme nécessaire au bon fonctionnement de la structure.

IV.VISION, AXES STRATEGIQUES ET PRINCIPALES INTERVENTIONS POUR 2018-2020

IV.1 Vision stratégique

D’ici fin 2020, VDF est une organisation de référence au niveau nationale comme international apportant son expertise technique sur les thématiques de sa prédilection et offrant des services de qualité.

IV.2 Axes stratégiques de l’ONG VDF

Pour réaliser la vision ci-dessus présentée, l’ONG réorganisera l’ensemble de ses actions en 6 axes stratégiques et neuf (9) objectifs que sont :

1/ Accroissement et diversification des services de qualité pour le bien -être des femmes et des enfants du BF ;

2/ Renforcement des capacités techniques et thématiques des ressources humaines de l’ONG et de ses bénéficiaires;

3/ Amélioration de l’environnement politique, social et communautaire pour la promotion des droits et l’élimination de toutes les formes de violences basées sur le genre ;

4/ Renforcement de la communication (interne et externe), du partenariat et de la mobilisation des ressources;

5/Renforcement de la planification, du suivi/évaluation, de la capitalisation/ documentation et de la recherche.

6/Renforcement institutionnel et organisationnel de l’ONG VDF;

IV.3. Description des axes, des objectifs stratégiques et des principales interventions

Axe 1 : Accroissement et diversification des services de qualité pour le bien -être des femmes et des enfants du BF

Pour réaliser sa mission qui est de rendre effectif le respect des droits de la femme au BF, l’ONG VDF se doit de contribuer à améliorer l’accès des femmes et des enfants, principalement les plus vulnérables, à des services ciblés et efficaces qui  renforceront la protection de leurs droits.

Pour faciliter cet accès des femmes et des enfants à ces services clés, l’ONG offrira aux populations et particulièrement aux femmes et aux enfants des services répondant à des normes de qualité. Il s’agira d’offrir des services diversifiés de prévention, de soins de santé et de santé de la reproduction mais également un appui juridique et psychologique. En plus, elle poursuivra ses efforts de plaidoyer pour l’accès des femmes et des enfants à des services sociaux de base (éducation, santé) et enfin pour l’élimination des violences basées sur le genre.

Pour accroitre et diversifier l’offre de services pour le bien-être des femmes et des enfants, deux (02) approches seront utilisées : une approche « interne au siège » et une « externe au siège ».

L’approche « interne » consistera à poursuivre l’offre d’un certain nombre de services ayant un caractère clinique au siège de l’ONG dans son centre pour le bien-être des femmes, tandis que l’approche « externe » concernera davantage les activités pour lesquelles l’ONG ira vers les communautés pour les faire bénéficier de ses prestations. En effet, certains services cliniques pourront éventuellement être offerts en stratégie mobile au sein des communautés.

Des actions de plaidoyer seront engagées auprès des coopérations bilatérales et multilatérales et de l’Etat pour l’acquisition de matériel biomédical afin de renforcer le plateau technique du centre. L’acquisition de ce matériel permettra d’offrir une couverture encore plus large dans la prise en charge des populations spécifiquement des femmes et des enfants mais également de rendre fonctionnel le service de maternité. L’organisation œuvrera ainsi à élargir le paquet de prestation offerte aux populations.

Objectif  stratégique

Améliorer la qualité des services offerts par l’ONG au sein de son centre

Domaines d’intervention 

  • Offre de service de santé et de santé de la reproduction (SR)
  • offre de services d’assistance juridique, judiciaire et d’accompagnement psychologique et social
  • Offre des services de prévention et de PEC des filles/femmes victimes de MGF, de mariages d’enfants et des autres formes de violences basées sur le genre;
  • Renforcement du plateau technique pour les prestations en Santé et SR.

 

 

Axe 2 : Renforcement des capacités techniques et thématiques des ressources humaines de l’ONG et de ses bénéficiaires

Pour offrir des services de qualité et maintenir de façon continue cette qualité, l’ONG veillera à la mise à jour des niveaux de connaissances et de compétences de ses membres et de son personnel. De même, la pérennisation des acquis de des interventions au niveau communautaire nécessite la culture et le renforcement des bonnes pratiques au sein des bénéficiaires. Pour ce faire, un paquet d’activités de renforcement technique et thématique sera offert aux membres, aux personnels et aux bénéficiaires des actions de l’ONG.

Les sessions de formations thématiques porteront principalement sur les domaines d’intervention de l’ONG. Il s’agit entre autres de thématiques portant sur les MGF, les mariages d’enfants, la Santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents/tes, les droits des enfants et des femmes, les autres formes de violences basées sur le genre et l’entreprenariat féminin.

Les formations techniques porteront sur les techniques d’animation et de counseling, la planification, le suivi et les procédures comptables.

 

 

Objectif stratégique

Améliorer les connaissances et compétences des ressources de l’ONG et des bénéficiaires de VDF dans divers domaines thématiques et techniques liés à la promotion et à la protection du bien-être des femmes et des enfants.

Domaines d’intervention

  • Renforcement des compétences techniques des acteurs/trices sur les thématiques relatives à la promotion de l’élimination des MGF, des mariages d’enfants, des VBG, des droits des femmes et des enfants et de la SR et des litiges stratégiques en matière d’élimination des MGF et des mariages d’enfants;
  • Renforcement des compétences des ressources humaines de l’ONG VDF en planification, mise en œuvre, suivi/évaluation, genre, mobilisation des ressources et en fonction des exigences du travail demandé ;
  • Renforcement des connaissances et des compétences des femmes en entreprenariat féminin.

 

Axe 3 : Amélioration de l’environnement politique, social et communautaire pour la promotion des droits et l’élimination de toutes les formes de violences basées sur le genre

Les violences basées sur le genre y compris les MGF étant le plus souvent, socialement légitimées et culturellement valorisées, les actions de prévention contre ces fléaux sociaux bénéficieront du soutien de premier rang des autorités coutumières et religieuses, des pouvoirs politiques, afin d’accroître leurs portées et espérer ainsi une réduction voire une éradication de ces fléaux. Aussi, les acteurs/trices engagés dans la lutte contre ces fléaux assureront la mobilisation et la communication en vue de l’adhésion et de l’engagement des communautés, indispensable à l’éradication de ces fléaux.

C’est convaincu de cette réalité sociale, que VDF développera des activités de plaidoyer, de sensibilisation et de mobilisation sociale pour rendre l’environnement politique, social et communautaire favorables à la Santé de la reproduction, à l’élimination des MGF, des mariages d’enfants et de toutes les autres violences basées sur le genre.

Des approches novatrices de promotion de la SR, des grossesses précoces, des droits des femmes et des enfants, de l’élimination des MGF, des mariages d’enfants et des autres formes de violences basées sur le genre seront développées voire intensifiées. Il s’agira spécifiquement des approches pairs éducation et de dialogue en famille.

Objectifs stratégiques

  • Réaliser des activités IEC/CCC sur la promotion des droits, de la santé de la reproduction (SR) et de l’élimination des violences basées sur le genre (MGF, mariage d’enfants, violences conjugales, exclusion, etc.) ;
  • Susciter l’engagement des leaders politiques, religieux, coutumiers à soutenir la promotion de la SR et l’élimination des MGF, des mariages d’enfants et des grossesses précoces.

 

Domaines d’intervention 

  • Offre d’information de communication de masse sur la promotion de la SR, des droits des femmes et des enfants et de l’élimination des violences basées sur le genre
  • Offre d’information de communication de proximité sur la promotion de la SR, des droits des femmes et des enfants et de l’élimination des violences basées sur le genre ;
  • Promotion des approches novatrices de sensibilisation telles que la pair éducation et l’approche dialogue en famille ;
  • Renforcement des rencontres de plaidoyer sur la promotion de la SR, les droits des femmes et des enfants, de l’abandon des violences basées sur le genre, de la généralisation de l’enseignement des contenus MGF dans le système éducatif.

 

Axe 4 : Renforcement de la planification, du suivi/évaluation, de la capitalisation/ documentation et de la  recherche

Pour accroitre sa crédibilité et arriver à mobiliser davantage de ressources, VDF renforcera la culture de bonne gouvernance et de production des données. Pour ce faire, un cadre stratégique serait défini et servira de référentiel à l’élaboration de tout document de projet. Dans cette logique, le système de suivi/évaluation sera élaboré en tenant compte de ce cadre de référence.

Un document global de présentation du système de planification, de suivi/évaluation et de description de son mode de fonctionnement sera ainsi disponible. Des instances de régulation de l’ensemble des interventions de l’ONG seront mises en place et tiendront régulièrement des réunions pour discuter des progrès enregistrés au niveau de l’ensemble des interventions de l’ONG, des insuffisances constatées, des défis à relever et enfin des décisions à prendre pour consolider les acquis et répondre aux défis. Il s’agit de réunions périodiques (hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle, semestrielle et annuelle).

La recherche est un maillon important dans la mise en œuvre des projets. Il permet à travers des analyses, d’approfondir certains aspects liés aux domaines d’intervention qui connaissent des difficultés en matière de changement de comportement. Cette démarche peut se présenter sous la forme d’une recherche action sur un thème ou sujet précis qui sera conduite par toutes personnes intéressés.

L’ONG documentera ou capitalisera ses expériences à la fin de la mise en œuvre du plan.

Objectifs stratégiques

  • Elaborer un système de suivi/évaluation du plan stratégique
  • Promouvoir l’évaluation, la capitalisation et la recherche comme stratégies d’amélioration des interventions de l’ONG.

Domaines d’intervention

  • Définition d’un cadre global de planification et de suivi/évaluation (les plans de travail annuel le plan de suivi, le plan de collecte, l’évaluation à mi-parcours, l’évaluation finale);
  • Identification et mise en œuvre de sujets/thèmes de recherche et de capitalisation ;
  • Création et animation des instances de suivi des projets et programmes et de prise de décision ;
  • Réalisation d’une étude d’impact des actions et évaluatives sur les connaissances, les attitudes et les pratiques des communautés des villages cibles sur les MGF et les mariages des enfants.

 

Axe 5 : Renforcement de la communication (interne et externe), du partenariat et de la mobilisation des ressources

Pour la période 2018-2020, l’ONG VDF mettra un accent particulier sur la communication interne et externe dans le but de renforcer le fonctionnement de ses organes, d’améliorer l’accès des bénéficiaires à ses différentes prestations et enfin de renforcer sa visibilité. Pour ce faire, des activités de communication interne et externe seront identifiées et réalisées à défaut d’élaborer un plan de communication. Certains outils et supports de communication tels que les dépliants, la plaquette de présentation institutionnelle de l’ONG, le document de capitalisation des expériences, etc. seront développés et/ou actualisés et serviront de moyens de communication de l’organisation.

Les outils de communication sur les thématiques seront également élaborés et reproduits tels que le guide sur les mariages d’enfants, les droits et les violences faites aux, enfants, etc.

  • Dans le domaine de la mobilisation des ressources, la communication occupe une place importante. Mais en amont, certaines activités doivent être réalisées. Il s’agit de la cartographie des bailleurs potentiels de l’ONG et de l’élaboration d’une stratégie d’approche et de mobilisation de chacun de ces bailleurs.

En plus de ces activités ciblées, VDF instituera une réunion annuelle avec ses partenaires techniques et financiers tout en adjoignant de potentiels partenaires. Ces réunions constitueront de véritables moments de plaidoyer pour la mobilisation des ressources.

L’ONG travaillera à renforcer son partenariat et sa collaboration avec d’autres acteurs/trices aussi bien de la société civile, des réseautages, des mouvements que d’autres secteurs ministériels.

Objectifs stratégiques

  • Renforcer la communication interne et externe de l’ONG
  • Accroître et diversifier les sources de financement

 

Domaines d’intervention

  • Renforcement de la communication interne et de la visibilité des interventions de VDF
  • Mise en œuvre des actions de mobilisation des ressources

 

Axe 6 : Renforcement institutionnel et organisationnel de l’ONG VDF

Le développement institutionnel et le renforcement organisationnel constitueront une des principales priorités d’intervention de l’ONG au cours des 3 années à venir.

Le défi sera donc de travailler à mettre en place un dispositif administratif qui devrait avoir une plus grande maîtrise de la gestion financière et opérationnelle de l’ensemble des activités de l’ONG, sous le contrôle d’un organe exécutif chargé de la gestion de l’ONG. Pour ce faire, une revue organisationnelle sera faite. L’ensemble des activités de l’ONG ainsi que le personnel permanent et/ou contractuel travailleront de façon complémentaire.

Le manuel de gestion administrative et financière sera relu pour être mis à jour. Toutes les fiches de poste seront réactualisées et les avantages harmonisés afin de motiver davantage le personnel.

Pour la redynamisation de l’ONG, il s’agira d’assurer la tenue régulière des réunions statutaires tout en suscitant une plus grande participation des membres aux actions de l’ONG.

Il sera prévu des audits internes et externes de la gestion administrative et financière afin de renforcer ses capacités organisationnelles et de gestion.

 

Objectif stratégique 

Accroître les capacités organisationnelles et institutionnelles de l’ONG VDF.

 

Domaines d’intervention

  • Renforcement des capacités opérationnelles de la structure chargée de la mise en œuvre des projets et programmes ;
  • Renforcement des compétences des membres de l’ONG sur la vie associative et le membership

 

 

 

 

V. MATRICE DES PRINCIPALES INTERVENTIONS DE VDF DE 2018 – 2020

 

 

 

T

 

Principaux domaines d’intervention

Actions clés Cibles de réalisation Indicateurs de suivi
1/ Accroissement et diversification des services de qualité pour le bien -être des femmes et des enfants du BF ;
Objectif stratégique 1 :   Améliorer la qualité des services offerts par l’ONG au sein de son centre
 

 

 

Offre de service de santé et de santé de la reproduction (SR)

Organiser des séances de sensibilisation et d’orientation sur la SR Jeunes et adolescents/tes leaders d’opinion, hommes, femmes -Au moins 50 participant(e)s par sortie

– Nombre de sorties

-Nombre de personnes touchées de façon désagrégée (H, F, Adolescents, adolescentes)

Offrir des consultations de médecine générale et des consultations spécialisées  Femmes, hommes, enfants, adolescents/tes, jeunes filles et garçons -Augmentation de 5% des bénéficiaires (valeur de base 2017)

-Augmentation de 5% de  consultations SMI (valeur de base 2017)

Consultations gynécologiques : femmes, jeunes filles, adolescentes -Augmentation de 5% des bénéficiaires en gynécologie (valeur de base 2017)
 

offre de services d’assistance juridique, judiciaire et d’accompagnement psychologique et social

Offrir des consultations juridiques Femmes, hommes, enfants, adolescents/tes, jeunes filles et garçons, enfants -Nombre de bénéficiaires

-Nature  des cas reçus

-Etat d’évolution des cas

-Nombre de cas référés

Offrir des consultations psychologiques  Femmes, hommes, enfants, adolescents/tes, jeunes filles et garçons, enfants -Nombre de bénéficiaires

-Nature des cas reçus

-Etat d’évolution des cas

Offre des services de prévention et de PEC des filles/femmes victimes de MGF, de mariages d’enfants et des autres formes de violences basées sur le genre; Organiser des séances de sensibilisation et d’orientation sur les violences basées sur le genre Femmes, hommes, jeunes filles et garçons, adolescents/tes -Nombre d’animations

-Thèmes développés

-Localités concernées

-Nombre de bénéficiaires désagrégés par sexe

Offrir des traitements, soins et soutien aux femmes et enfants victimes de violences Enfants (filles et garçons), femmes, adolescentes, jeunes filles -Nombre de victimes bénéficiaires de PEC (séquelles, mariage d’enfants…) par sexe

-Type de violences concernées

-Nature de la PEC

Renforcement du plateau technique pour les prestations en Santé et SR Acquérir du matériel médical et bio médical pour offrir des soins de qualité aux populations Femmes, hommes, adolescents, adolescentes, jeunes filles et garçons, enfants (filles et garçons) -Nombre de matériel acquis

-Nature du matériel acquis

2/ Renforcement des capacités techniques et thématiques des ressources humaines de l’ONG et de ses bénéficiaires;
Objectif stratégique 2. : Améliorer les connaissances et compétences des ressources de l’ONG et des bénéficiaires de VDF dans divers domaines thématiques et techniques liés à la promotion et à la protection du bien-être des femmes et des enfants
Renforcement des compétences techniques  des acteurs/trices sur des thématiques relatives à la promotion de l’élimination des MGF, des mariages des adolescentes, des VBG, des droits des femmes et des enfants et la SR et des litiges stratégiques Organiser des sessions de formations en  SSRAJ, life skill et en techniques d’animation jeunes –adolescents

Personnes de ressources  Pairs éducateurs

-Au moins 3 sessions de formation de 07 jours chacune

-Nombre de personnes formées

-Cibles formées

-Localités concernées,                                                           -Thématiques développées

Organiser des sessions de formations sur les droits de l’enfant, femme, les VFF/E, les droits de la fille mère, le genre et les MGF Enseignant

Responsables

d’association filles mères Leaders d’opinion

-Au moins 6 sessions de formation de 5 jours chacune

-Nombre de personnes formées

-Niveau de maitrise des thématiques

-Existence de plan de réinvestissement

Organiser des sessions de formations sur la gestion des menstrues, la PF et les risques des grossesses précoces Jeunes filles       enseignants/tes            hommes, femmes -Au moins 3 sessions de formations de 5 jours pour chacune

– Nombre de filles formées                      Localités concernées

-Nbre d’activités réalisées par les bénéficiaires

Doter les filles vulnérables de  kits d’hygiène et les initier à la production des couches/kits Adolescentes, jeunes filles vulnérables -Nombre de filles bénéficiaires                      -Nombre de filles formées
Renforcement des compétences des ressources humaines de l’ONG VDF en planification, mise en œuvre, suivi/évaluation, genre, mobilisation des ressources et en fonction des exigences du travail demandé ; Organiser une session de formation en planification, suivi-évaluation à l’endroit de tout le personnel et aux membres de VDF Personnel  et membres de l’ONG -Au moins 1 session de formation de 10 jours (planification)

-Nombre de personnes formées            -évaluation des connaissances et de la maitrise des techniques

-Nombre d’outils de suivi élaborés

Organiser une session de formation sur le genre et les Violences basées sur le genre Personnel  et membres de l’ONG -Au moins 1 session de formation de 6 jours

-Nombre de personnes formées                      -Evaluation des connaissances

Organiser une session de formation à l’endroit des financiers sur les procédures comptables des partenaires Comptables, caissiers/ères, gestionnaires

 

-Au moins une session de 3 jours avec les gestionnaires des PTF concernés

-Nombre de personnes formées

-Nombre  de procédures comptables des PTF examinées

Organiser 1 session de formation sur les nouveaux protocoles en matière de Santé Personnel de l’ONG spécifiquement du CBF -Au moins une formation de 5 jours

-Nombre de participants/tes

-Modules développés

Renforcement des connaissances et des compétences des femmes en entreprenariat féminin. Organiser des sessions de formation en gestion de base des activités rémunératrices des femmes Femmes, jeunes filles développant une AGR -Nombre de sessions

-Nombre de bénéficiaires

Soutenir financièrement les AGR Femmes, jeunes filles formées –       Nombre de femmes, filles bénéficiaires
3/ Amélioration de l’environnement politique, social et communautaire pour la promotion des droits et l’élimination de toutes les formes de violences basées sur le genre ;
Objectif stratégique 3.1 : Réaliser des activités IEC/CCC sur la promotion des droits, de la santé de la reproduction (SR) et de l’élimination des violences basées sur le genre (MGF, mariage d’enfants, violences conjugales, exclusion, etc.) ;
Offre d’information de communication de masse sur la promotion de la SR, des droits des femmes et des enfants et de l’élimination des violences basées sur le genre Organiser des activités  IEC (représentations théâtrales, cinés débats,  de jeux concours, etc.)

 

Femmes, hommes, leaders d’opinion, responsables d’association, jeunes filles et garçons, enfants -Nombre de séances réalisées par types IEC

-Nombre de personnes touchées désagrégées par sexe

-Quelques témoignages ou interventions poignants

Produire et diffuser des

émissions, des spots radiophoniques et télévisuels

 Hommes, femmes, enfants -Au moins 6 émissions radiophoniques produites

– Au moins 3 émissions télévisuelles

-Au moins 2 spots radiophoniques

-Au moins 2 spots télévisuels

– Nombre d’émissions diffusées par type

Offre d’information de communication de proximité sur la promotion de la SR, des droits des femmes et des enfants et de l’élimination des violences basées sur le genre Animer des conférences débats, causerie éducatives et VAD/VAE sur la SSR, les droits des femmes et des enfants ainsi que sur les violences faites aux femmes et enfants (MGF, mariage des enfants) dans les établissements, écoles professionnelles et la communauté Elèves, professionnels, hommes, femmes, pairs éducateurs -Nombre de participants/tes par type d’activités

– Etablissements et localités concernés

-Thèmes développés

 

Assurer les counseling et screening Femmes, hommes, filles et garçons -Nombre de counseling individuel

-Nombre de counseling de groupe

-Affaires concernées                                        -Résultats atteints

Promotion des approches novatrices de sensibilisation tels que la pair éducation et l’approche dialogue en famille  Mettre en œuvre  l’approche dialogue en famille dans les interventions    Familles -Nombre de localités touchées par l’approche dialogue en  famille

-Nombre de familles bénéficiaires                             -Nombre d’animation réalisées

Mettre en œuvre la pair éducation Jeunes filles et garçons ; adolescents/tes -Nombre de localités touchées par la pair éducation

-Nombre de bénéficiaires

-Nombre d’animation

Objectif stratégique 3.2 : Susciter l’engagement des leaders politiques, religieux, coutumiers à soutenir la promotion de la SR et l’élimination des MGF, des mariages d’enfants et des grossesses précoces.
 

Renforcement des rencontres de plaidoyer sur la promotion de la SR, les droits des femmes et des enfants, de l’abandon des violences basées sur le genre, de la généralisation de l’enseignement des contenus MGF dans le système éducatif.

Poursuivre le plaidoyer auprès des autorités politiques et administratives pour la généralisation effective de l’enseignement  des contenus sur les MGF, les mariages des enfants et la SSR dans le système éducatif au BF – Ministres, acteurs/trices de l’éducation, parlement

 

-Au moins 2 plaidoyers (1 auprès des ministres de la jeune, de l’Education national, de l’enseignement supérieur, 1 auprès du caucus  population)
Soutenir les actions de plaidoyers pour l’intégration relative aux  directives Onusiennes Associations, ONG, Etat, leaders d’opinion

 

-Nombre de réunions techniques

-Rapport des revues des programmes

-Tenue d’atelier national de validation des résultats de la revue des programmes             -Nombre de rencontres nationales, régionales,                                                            -Nombre de participants/tes aux rencontres

Faire le Suivi des plaidoyers et des résultats Acteurs de l’éducation -Mesures mises en œuvre                               -Nombre de rencontres de suivis                           -Nombre de réunion techniques
Organiser des plaidoyers sur la promotion de la SSR en vue de lutter contre les grossesses des adolescentes Leaders coutumiers et religieux -Nombre de rencontres de plaidoyers                  -Localités                                                           -Mesures prises
 Organiser des plaidoyers pour susciter l’engagement des acteurs politiques à l’élimination des MGF, des grossesses des adolescentes, des VBG et à la promotion des droits des enfants et des femmes Députés, conseillers/ères et maires des zones d’intervention -Nombre de plaidoyers

-Nombre d’acteurs politiques touchés

-Mesures prises  par les acteurs/trices

4/Renforcement de la planification, du suivi/évaluation, de la capitalisation/documentation et de la recherche ;
Objectif stratégique 4.1. : Elaborer un système de suivi/évaluation du plan stratégique
Définition d’un cadre global de planification et de suivi/évaluation (les plans de travail annuel, le plan de suivi, le plan de collecte, évaluation a mi parcours, évaluation finale)

 

 

concevoir 1 plan de suivi évaluation Membres et personnel assisté d’un consultant -Plan de suivi disponible

-Existence d’un document décrivant le système de planification et suivi/évaluation avec l’ensemble des outils et supports (rapportage, fiche de suivi/supervision, etc)

Mettre en place un organe de suivi de la mise en œuvre du plan stratégique Membres et personnel

 

-Les points de forces sont connus

-Les difficultés identifiées et les orientations données

Organiser des revues de suivi de mise en œuvre pour l’ensemble des parties prenantes de  l’ONG Organe de suivi

 

-Nombre de revues tenues                                     -Nombre de participants
Produire des rapports périodiques à partir des données produites par le système de suivi/évaluation  personnel

 

-Nombre de rapports rendu disponible               -Nature des rapports

 

Organiser un atelier de bilan à mi parcours et final du plan stratégique Consultants/tes

 

Document de bilan et nouveau plan stratégique disponible

12 jours de consultance dont 6 jours d’atelier 3 jours de préparation

3 jours de finalisation

Elaborer un nouveau plan stratégique en atelier Consultants/tes 14 jours de consultance dont 6  jours d’atelier 3 jours de préparation

3 jours de finalisation

Objectif stratégique 4.2 : Promouvoir l’évaluation, la capitalisation et la recherche comme stratégies d’amélioration des interventions de l’ONG.
Identification et mise en œuvre de sujets/thèmes de recherche et de capitalisation Identifier des thèmes de recherche en fonction des besoins en connaissance de l’ONG Membres et personnel -Listing des thèmes retenus pour la recherche et justification (communication, organisation institutionnelle)
Réaliser une recherche action Etudiants intéressés 1 rapport de recherche, disséminé et dont les résultats soutiennent la planification
Création et animation des instances de suivi des projets et programmes et de prise de décision Organiser un planning hebdomadaire ou mensuel pour les rencontres bilans et thématiques  des activités. Membres et Personnel Rapport de réunions
Mettre en place un organe de suivi Membres, personnel -Organe mis en place                                    -Liste des membres de l’organe
Organiser des sorties de suivi/supervision de la mise en œuvre des activités Organe de suivi Nombre de suivis/supervisions effectués
Réalisation d’une étude d’impact des actions et évaluatives sur les connaissances, les attitudes et les pratiques des communautés des villages cibles sur les MGF et les mariages des enfants. Réaliser des évaluations de projet Consultants/tes Au moins une évaluation d’un projet spécifique par phase
Recruter un consultant(e)s  Population touchée (hommes, femmes, adolescents/tes, jeunes filles et garçons, leaders coutumiers et religieux Rapport d’étude
5/ Renforcement de la communication (interne et externe), du partenariat et de la mobilisation des ressources;
Objectif stratégique 5.1 : Renforcer la communication interne et externe de l’ONG
 

Renforcement de la communication interne et de la visibilité des interventions de VDF

 

 

Elaborer un plan de communication de l’ONG Consultant/te, Membres et personnel – draft du plan

 

Valider le plan Membres et personnel Plan validé disponible
Mettre en œuvre le plan Membres et personnel -Nombre d’activités du plan intégrées dans le plan stratégique

-Nombre d’activités du plan de communication mises en œuvre

Produire et reproduire les outils et supports de communication Consultant/te -Nombre de supports produits

-Nombre de supports disséminés

Actualiser et rendre fonctionnel le réseau intranet de l’ONG Membres, personnels avec l’appui d’un consultant/te Réseau intranet actif
Susciter des alliances stratégiques Association, ONG, services de l’Etat, PTF -Nombre de partenariats stratégiques noués

-Nature de l’alliance

Tenir des rencontres hebdomadaires de planification et de bilan Personnel Rapport de réunion
Objectif stratégique 5.2 : Accroitre et diversifier les sources de financement 
 

Mise en œuvre des actions de mobilisation des ressources

 

Organiser des visites et des rencontres personnalisées avec des PTF au siège de l’ONG PTF

9 rencontres personnalisées (3 x 3 ans)

-Nombre de visites (au moins 3/an)

et rencontres tenues (1/an)

-Nombre de partenaires touchés

-Nombre de participants/tes aux rencontres

-Supports de communication distribués

Participer à des rencontres et autres conférences au niveau national, régional et international PTF, organisations régionales, nationales et internationales – Nombre de participations

-Type de rencontres

Organiser une réunion annuelle des partenaires directs et potentiels partenaires de l’ONG  PTF, membres et personnel -Nombre de PTF ayant participé

-Nombre de membres présents

6/Renforcement institutionnel et organisationnel de l’ONG VDF;
Objectif stratégique 6 :Accroître les capacités organisationnelles et institutionnelles de VDF
 

renforcement des capacités opérationnelles de la structure chargée de la mise en œuvre des projets et programmes ;

Valider le nouvel organigramme de l’ONG et le diffuser  Personnel et membres de l’ONG -Existence d’une version validée de l’organigramme

-Nombre de participants/tes à la réunion de validation

Réactualiser les fiches de description de postes et le manuel de procédure administratif et comptable   Personnel et membres de l’ONG -Nombre de réunion techniques                            -Nombre de personnes impliquées aux travaux                                                                       -Disponibilité de fiches et d’un manuel actualisés
Réaliser des  audits des ressources humaines et d’un re-profilage du personnel Comptables, caissier/ère Rapport de l’audit
Renforcement des compétences des membres de l’ONG sur la vie associative et le membership

 

 Tenir des réunions de bureaux et des organes de l’ONG Membres  -Nombre de réunions tenues en rapport avec les réunions prévues dans les statuts                  – Nombres de participants/tes
 Recycler les membres et le personnel sur la vie associative et le fonctionnement des instances Membres -Nombre de formations

-Nombre de personnes formées

Susciter et valider les nouvelles demandes d’adhésion à l’ONG Femmes, hommes, jeunes filles et garçons -Chaque occasion de  rencontres est utilisée pour présenter l’ONG et susciter des adhésions

-Nombre de nouvelles adhésions

 

NB : Toutes les données devraient être désagrégées par sexe, par groupe d’âge, et par zone géographique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *